Accès direct au contenu

Peut-il griller Zlatan ?

ASSE : Comment Aubameyang se place en nouveau Giroud

Auteur d’un début de saison tonitruant, Pierre-Emerick Aubameyang s’impose déjà comme l’un des joueurs majeurs de Ligue 1 cette année. Suffisant pour déjouer les pronostics et venir s’imposer en patron comme l’avait fait Montpellier ?

Et si l’AS Saint-Etienne écrivait à nouveau l’histoire de l’outsider ? Comme Montpellier lors de la saison passée, les Verts réalisent un début d’exercice particulièrement sérieux comme en témoignent leur excellente série en cours (invaincus depuis le 15 septembre dernier 0-1 face à Sochaux, 5e journée) et leur succès probant face à Troyes samedi (2-0). La solide défense de l’ASSE, qui reste la deuxième meilleure juste derrière celle du PSG, n’est pas l’unique ingrédient capable de mener les Verts à destination des sommets de la Ligue 1. Son buteur providentiel, Pierre-Emerick Aubameyang, en est le principal responsable avec des statistiques impressionnantes…et des ambitions débordantes.

« Pourquoi pas nous ' »

Interrogé par L’Equipe, l’international gabonais (23 ans, 27 sélections) fait le point sur les grandes échéances qui guettent son équipe en championnat. Pour lui, il y a véritablement un bras de fer à disputer pour le trône promis au PSG : « Montpellier a créé l’exploit la saison passée. Pourquoi pas nous ? On aurait pu baisser le pied après notre victoire à Paris (2-1). On ne l’a pas fait. On est conscients qu’on peut titiller les gros. Mais se qualifier pour une Coupe d’Europe, ce que nous n’avons pas réussi à faire la saison passée, serait déjà bien », explique l’ancien joueur du Milan AC qui talonne un autre ex-pensionnaire du club rossonero au classement des buteurs, Zlatan Ibrahimovic (10 buts pour le Parisien, 8 pour Aubameyang). Une réussite insolente, autant collective que face aux buts, qui n’est pas sans rappeler celle d’un certain Olivier Giroud

Le sacre des buteurs

L’international tricolore avait brillé la saison passée avec Montpellier en Ligue 1 (21 buts), symbolisant clairement le puissance offensive du MHSC alors que personne n’attendait le club héraultais à ce niveau. Même son de cloche un an auparavant avec le cas Moussa Sow lors du sacre lillois (saison 2010-2011), puisque l’attaquant sénégalais avait planté 25 pions en championnat avant de soulever lui aussi le doublé titre-meilleur buteur de la compétition. L’histoire pourrait logiquement se répéter cette année encore, et reste à savoir qui remportera le face à face Ibrahimovic-Aubameyang pour succéder à Olivier Giroud. Faites vos jeux !