Accès direct au contenu

Ça se décante

Affaire Chafni : l’arbitre assistant avoue à moitié

L’affaire Kamel Chafni n’a pas fini de faire couler de l’encre dans le football français. Marc Batta, patron des arbitres français, a commencé à faire la lumière sur cette histoire obscure.

L’affaire Kamel Chafni commence à se décanter. Invité à évoquer le sujet qui fâche sur le plateau du CFC dimanche soir sur Canal+, l’Auxerrois a indiqué faire confiance à 100% à la « justice sportive ». Ce qui est sûr, c’est que le train est déjà en marche. Interrogé dans Le Parisien ce lundi, Marc Batta, patron des arbitres français, s’est entretenu au téléphone avec l’arbitre assistant incriminé Johann Perruaux.

L’arbitre assistant va être sanctionné

« Il reconnaît avoir dit à Kamel Chafni ‘Dégage, dégage’, mais pas ‘Dégage l’arabe’, a fait savoir Batta, qui poursuit. Je reconnais que le mot ‘dégage’ n’est, de toute façon, pas acceptable. Nous allons régler ça en interne et il va y avoir une remise à plat. Quoi qu’il arrive, on prendra des mesures ». D’ici quelques jours, on devrait en savoir davantage.

Articles liés