Accès direct au contenu

Show à l’américaine

« Le PSG est devenu une attraction »

Comment évoquer un PSG-FC Barcelone sans faire référence au quart de finale de la Coupe des vainqueurs de Coupe en 1995 ? Ça tombe bien, notre consultant Daniel Bravo y était.

Daniel, parle-nous de ce PSG-Barça en 1995...

En 1995, c’était énorme. J’en garde un merveilleux souvenir. Il s’agissait déjà d’une équipe prestigieuse. C’était un beau Barça mais vraiment moins fort que celui des Messi et compagnie…

Pourtant, il y avait Stoichkov, Bakero, Koeman, Hagi…

Oui et même Cruyff sur le banc ! Le style de jeu est resté mais c’était une autre époque. A l’aller, au Camp Nou, c’était prodigieux mais il faut être honnête, cela n’a plus rien à voir aujourd’hui. Là, ils évoluent sur une autre planète. Pas avant.

Quels enseignements peut tirer Carlo Ancelotti d’un tel match ?

Le danger, justement, c’est de croire qu’il faut tirer beaucoup d’enseignements. Ce n’est pas un match officiel mais il sera quand même utile de voir comment cette nouvelle équipe va se comporter collectivement face à ce qui se fait de mieux en Europe. Sera-t-elle capable de hisser son niveau de jeu ?

Une lourde défaite ne serait donc pas inquiétante ?

Non, pas forcément. Ce n’est pas le vrai PSG que l’on verra ce soir. Il manque encore des joueurs, l’équipe vient à peine de reprendre, Ibrahimovic n’est pas encore au top physiquement… Il ne faut pas chercher à tout prix à savoir ce que cette équipe vaut. On le saura bien assez tôt.

Zlatan Ibrahimovic sera-t-il surmotivé à l’idée d’affronter un club avec qui il est parti fâché ?

Il est toujours motivé mais je ne pense pas qu’il sera dans le négatif. Zlatan Ibrahimovic a déjà affronté le Barça avec le Milan AC la saison passée en C1. Il avait calmé le jeu, cela s’était bien passé même si je crois qu’il n’avait pas serré la main de Guardiola. Le but pour lui, ce sera surtout de prendre ses marques au Parc, où il n’a pas encore joué.

Entrée en bus, tapis rouge, show d’avant-match… Le PSG en a-t-il trop fait pour ce match de gala ?
Non, au contraire. Maintenant, tous les clubs font cela. Justement, il faut faire rêver les gens. Les supporters attendent du spectacle, le PSG ne fait que leur en donner pour leur argent. Il n’y a qu’à voir le succès de Guazzini au Stade Français à l’époque. C’est important que les Qataris misent là-dessus.

Cela annonce-t-il d'autres rendez-vous de gala à l'avenir ?
Probablement. de toute façon, avec ce PSG, on est gâté. Depuis qu'ils sont arrivés, les Qataris ont monté un super projet. C'est une très bonne chose car le club est devenu une grande attraction. Voir jouer Messi ici, c'est énorme. Voir le Barça au Parc, c'est magique. Ce n'est que le début.