Accès direct au contenu

Le futur Giroud ?

« Charbonnier ? Vous verrez dans deux ans ! »

« Charbonnier ? Vous verrez dans deux ans ! »

L’avant-centre d’Angers, Gaëtan Charbonnier, a signé aujourd’hui à Montpellier pour quatre ans. Olivier Pickeu, le manager général du SCO, est persuadé qu’il pourra réussir comme Giroud avant lui.



Montpellier tient sa première recrue de l’été. Le champion de France a finalisé ce mercredi l’arrivée de l’attaquant angevin Gaëtan Charbonnier. Une très bonne recrue pour le MHSC à en croire Olivier Pickeu, manager général du SCO d’Angers : « S’il progresse aussi rapidement qu’il l’a fait chez nous, ça pourrait être une vraie bonne pioche », assure-t-il. « Quand on l’a fait signer à Angers, on savait qu’il avait le potentiel pour évoluer un jour en Ligue 1. À l’époque, il s’entrainait déjà avec le groupe pro au PSG. Pour moi, ce n’est pas vraiment une surprise de le voir aller à Montpellier », poursuit le dirigeant.



« Il sera mûr sur le tard, comme Giroud »
Après l’arrivée Charbonnier, Montpellier devrait maintenant entériner une autre transaction en attaque. Dans le sens des départs cette fois-ci. Comme Le 10 Sport vous l’apprenait le 13 juin, Olivier Giroud évoluera – sauf énorme surprise – à Arsenal l’an prochain. Mais si Charbonnier a beaucoup de potentiel, celui-ci « ne signe pas à Montpellier pour remplacer Giroud », prévient Pickeu. « Il y va pour poursuivre sa progression. C’est encore un jeune joueur en devenir. Il faut lui laisser le temps de continuer à mûrir. Montpellier le prend dans ce sens. Giroud a été mûr sur le tard. Je pense que ce sera la même chose pour Gaëtan. J’ai hâte d’attendre sa progression. J’aimerais que vous me repassiez un coup de téléphone, dans deux ou trois ans. »



« A Montpellier, ils vont le protéger »
Pour son ex-manager, Charbonnier a en tout cas fait le bon choix en rejoignant La Paillade : « On a été contacté par plusieurs clubs, mais le président lui a laissé carte blanche. Il était libre de choisir le club qu’il voulait. Montpellier, c’était le meilleur choix possible. Quand on voit le travail qu’a réalisé René Girard avec Belhanda, Saihi, Cabella, Stambouli et Giroud… Il va rester dans un contexte de club familial. Pour connaître un peu Laurent Nicollin, je sais qu’ils vont faire attention à lui. Ils vont le protéger. Ils avaient vraiment envie de le faire venir. »