Accès direct au contenu

Foot - Ligue des champions

Etranger - Capello : « La Ligue des champions ? J’aime bien Arsenal… »

L’actuel sélectionneur de la Russie Fabio Capello a désigné ses favoris pour la victoire finale en Ligue des champions. S’il pense évidemment aux deux géants espagnols et au tenant du titre, il n’oublie pas les Gunners d’Arsène Wenger, actuels leaders de Premier League.

Interrogé sur l’ambition d’Arsenal en Ligue des champions cette saison, voilà ce que confiait récemment le manager des Gunners Arsène Wenger. « On a acquis de l’expérience et, partout où on va, on essaie de développer notre jeu sans complexe. On n’a pas eu de chance au niveau des tirages ces cinq ou six dernières années parce qu’on est tombés deux ou trois fois sur Barcelone, le Bayern ou Milan. Mais, à chaque fois, c’était très serré. Cette saison, on voudrait atteindre les quarts ou les demi-finales, voire disputer la finale. Pourquoi pas ? »

« LE TROPHÉE LE PLUS IMPORTANT »

Une ambition justifiée si l’on en croit les propos de l’actuel sélectionneur de la Russie Fabio Capello. « Avant le début de la phase de poules de la Ligue des champions, je pensais au Real Madrid, au Bayern Munich et à Barcelone, a confié le technicien italien dans des propos relayés par le Daily Mirror. En Angleterre, j’aime bien Arsenal, a-t-il ajouté. Gagner la Ligue des champions est le rêve de tout joueur et de tout entraîneur. C’est le trophée le plus important pour les gens qui travaillent dans le football. »

UN RENDEZ-VOUS CAPITAL FACE À DORTMUND

Un soutien de poids pour des Gunners leaders de Premier League et auteurs d’un début de saison quasi-parfait. « Le Bayern, le Real Madrid et Barcelone… Pour concurrencer ces équipes, il faut être très, très bon. Si nous gagnons mardi (face au Borussia Dortmund), cela nous plaçerait en excellente position, explique le milieu d'Arsenal Mikel Arteta. C’est une équipe difficile à contrôler. Ils sont créatifs et physiques. C’est une équipe offensive. Ça va être dur car ils ont de très bons joueurs. » Vainqueur de ses deux premiers matches face à Marseille (2-1) et Naples (2-0), Arsenal assurerait presque sa place en huitième de finale en venant à bout de la redoutable équipe de Jürgen Klopp, finaliste de la dernière édition.

Articles liés