Accès direct au contenu

REALISME EN CONGES

Les Elephants se trompent enormement

La Côte d'Ivoire, piètre devant le but à plusieurs reprises, n'a pu faire mieux qu'un nul devant le Burkina Faso à Cabinda lors de ses premiers pas dans la CAN (0-0). Dommage.

La partie avait si bien commencé. On joue la 2e minute du choc entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso quand Didier Drogba himself se fait découper le genou en pleine surface ! Penalty ? Non, certainement pas ! Jouez messieurs, signifie l’arbitre tunisien. 88 minutes plus tard, Eléphants et Etalons ont joué, pas très bien d’ailleurs, sans marquer le moindre but (0-0). Mais que faisait donc le trident offensif Drogba-Koné-Bamba (remplacé par Gerviho) aligné par coach Vahid ? Qu’a-t-il donc fait (ou pas) pour ne pas pouvoir faire trembler, ne serait-ce qu’une fois, les filets de notre ami Diakité ?

Le plat du pied de Koné
Un boulot brouillon, trop imprécis. Décevant et dommage quand on a 70% de la possession de balle sur un match ! Keita, remplaçant de Baky en fin de match, en est la preuve avec ce centre au quatrième poteau (88e). Ou ce nouveau coup fourré de Monsieur Benaceur, aveugle concernant une faute flagrante sur Eboué dans la zone de vérité. Suite à un service en retrait de Gervinho, Koné, quant à lui, ne peut s’en prendre qu’à lui et à son curieux plat du pied (67e). Piètres, les Ivoiriens joueront leur qualification en quarts de finale face au Ghana, le Togo étant disqualifié. Il devait être écrit quelque part que Cabinda était maudite.