Accès direct au contenu

La convivialité ukrainienne

Les barrages ca peut etre cela

le10sport

La France disputera en novembre un barrage qualificatif pour le Mondial 2010. Mais contre qui ? Parmi les candidats, se trouve l'Ukraine. Pas forcément insurmontable. Sauf que l'accueil local peut être «chaleureux» comme l'ont découvert samedi les Anglais.

Le Portugal, la Slovénie ou encore la Bosnie reviennent avec insistance comme adversaires potentiels pour les Bleus en barrages. L'Ukraine également. Certains observateurs estiment même que la bande à Alexei Mikhailichenko est l'une des bonnes équipes à prendre. Pour être barragiste, l'Ukraine n'a plus qu'à s'imposer mercredi à Andorre après avoir repris la 2e place à la Croatie grâce à sa victoire sur l'Angleterre (1-0).

Le vieillissant Shevchenko, qui a manqué un penalty samedi, et l'Ukraine ne font plus forcément peur à la France du football. Mais le déplacement n'en resterait pas moins délicat. Demandez donc son avis à Fabio Capello, furibard après le traitement réservé à la sélection anglaise au Dnipro Stadium. La rencontre a ainsi été interrompue à trois reprises à la suite d'imposants jets de fumigènes. Plus grave, Carlton Cole rapporte le comportement raciste qu'auraient eu des supporters ukrainiens.

«Moi, j'étais tellement concentré que je n'ai rien entendu mais certains de mes coéquipiers m'ont dit qu'il y avait des chants racistes dans le stade.» La Fédération anglaise a déposé une plainte auprès de la FIFA en raison du manque de sécurité patent dans l'enceinte ukrainienne. Dans ce contexte, pas sûr finalement que l'Ukraine soit un futur adversaire si souhaitable.