Accès direct au contenu

FOOT BUSINESS

Le sacrilege de Liverpool

le10sport

Les dirigeants des Reds auraient l'intention de toucher à un mythe du club de Liverpool. Après avoir perdu leur honneur sur le terrain la saison passée, ça fait beaucoup.

Annoncés en février 2011, les travaux de rénovation traînent en longueur du côté de Liverpool. Initialement, Anfield Road devait subir un léger lifting, histoire de le remettre aux normes environnementales et d'augmenter le nombre de places. Des modifications « trop élevées et de plus en plus improbables » selon Ian Ayre, le manager général du club. En fait, les propriétaires américains du club, vivement contestés par les supporters, auraient une toute autre idée en tête.

Anfield, la fin d'un mythe ?
Selon Liverpool Echo, John W. Henry, l'actionnaire principal, envisage de se séparer de l'antre mythique des Reds. Après 119 ans d'existence, Anfield pourrait connaître le même destin qu'Highbury. Les propriétaires entendent bien profiter de l'occasion pour construire un nouveau stade, situé à Stanley Park, à moins d'un kilomètre de l'enceinte actuelle. Malgré un coût important, cette nouvelle construction permettrait au club d'avoir de meilleures retombées économiques. Et pourquoi pas céder au naming tant qu'on y est ?