Accès direct au contenu

Bel esprit

Le PSG a frole le gangsterisme

le10sport

La série du PSG de sept matches sans prendre de but a pris fin à Dortmund, en Europa League, sur un penalty imaginaire (1-1). Mais Chantôme le justicier traînait par là...

Borussia Dortmund - Paris Saint-Germain. On joue la 50e minute de jeu. Jusque-là, les Parisiens, dominés par une équipe allemande percutante, tient le choc grâce à une défense de fer emmenée par un cinq de derrière (Edel-Jallet-Camara-Sakho-Tiéné) des grands soirs. A ce moment du match, on serait même tenté de faire ressortir le nom de Sakho, impeccable dans tout ce qu’il entreprend (relances, duels, présence aérienne). Presque car le défenseur international va être, bien malgré lui, le dindon d’une drôle de farce. Au contact avec Götze, fraîchement entré en jeu, Sakho le tacle de manière parfaitement licite dans la surface. Un vrai beau geste de défenseur mature. Sauf pour l’arbitre, qui désigne le point de penalty après s’être fait abuser par ce même Götze et laissé emporter par la chaude ambiance du Signal Iduna Park.

«C’est une honte»
Sahin transforme la sentence (1-0). Thierry Roland, aux commentaires, laisse alors parler sa verve pour nous émouvoir : «C’est une honte. C’est du gangstérisme, je ne vois rien d’autre», hurle-t-il alors dans les oreilles refroidies de son acolyte Jean-Marc Ferreri. Avec ce penalty injuste, le PSG voit sa série de sept matches sans prendre de but s’interrompre. Sur ses sept rencontres, Sakho en a disputé six en étant régulièrement bon, à Dortmund y compris. Il ne méritait pas ça. Chantôme, fraîchement entré en jeu à la place de Nenê à dix minutes de la fin, le sait bien et a tout fait pour le venger. Sur un énorme travail de Hoarau, le milieu relayeur du club parisien a mystifié Weidenfeller en fin de match (1-1). Comme quoi, il y a une justice.