Accès direct au contenu

À CŒUR OUVERT

Le jour ou Messi a zappe Maradona

Diego Maradona est sorti de son silence. Son envie de revenir à la tête de l'Albiceleste, ses rapports avec Lionel Messi? Le «Pibe de Oro» dit tout, notamment sur une anecdote croustillante. Les performances de Messi : «Leo était pourtant le meilleur de tous avec Iniesta. Il lui a juste manqué le cul (ndlr, comprenez chance) que moi j’ai peu avoir lors du Mondial 86 au Mexique. Moi, j’avais fait une magnifique compétition.».

Son envie de revenir à la tête de l’Albiceleste :
«Je pourrais me couper un bras pour y revenir. Je donnerais ma vie pour ça. J’en meurs d’envie, je suis désespéré. Mais Julio Grondona m’a trahi. Carlos Bilardo ? C’est presque pareil. Il ne me fait pas peur, on se connaît depuis presque 30 ans. Sergio Batista (ndlr, son successeur sur le banc) ? Il n’est même pas connu jusqu’en Uruguay, c’est dire !»

Les pleurs de Messi :
«Après notre élimination en Coupe du monde, j’ai appelé Grondona (ndlr, le président de la Fédé argentine). Pendant que je lui parlais, Messi ne faisait que de pleurer, il ne pouvait pas s’arrêter. Dans le vestiaire, c’est celui qui était le plus touché par notre défaite. Paradoxalement, quelques jours après la fin de la compétition et mon éviction, les joueurs m’ont téléphoné. Mascherano l’a fait, Heinze aussi, entre autres. Beaucoup sauf Messi…»

La faible utilisation de Veron au Mondial :
«Il n’était pas là pour être le Xavi de l’Argentine. Il est incapable de tenir 90 minutes, il le sait. Mais c’est un grand professionnel, nous sommes restés proches. C’est même lui qui m’a appelé pour m’informer de la récente victoire de l’Argentine face à l’Espagne».