Accès direct au contenu

Scoop

Le Barca nest pas invincible

Non, ce n'est pas une hallucination. Vous pouvez vous pincer ! Le Barça a bien été tenu en échec hier sur la pelouse de Gijon, le Nancy local. Guardiola ne veut pas s'affoler. Et il a raison.

Et si c’était de lui que venait toute cette clarté, cette fluidité dans le jeu. Sergio Busquets, remplacé par Mascherano hier soir, a cruellement manqué aux Blaugranas. Son jeu en une touche balle, sa disponibilité quand le Barça taquine le ballon, son placement quand les hommes de Guardiola courent après le cuir sont des éléments essentiels de la réussite barcelonaise. Même un joueur de la trempe de Xavi pâti de son absence.

Un match de hand

Moins fluide dans le jeu, Messi et ses coéquipiers ont du attendre les dernières minutes de la rencontre pour égaliser. Gijon met ici fin à une prodigieuse série de 16 victoires consécutives. Pep Guardiola, après la rencontre : « Manolo Preciado (l’entraîneur de Gijon) a eu une très bonne approche. Nous avons buté toute la rencontre sur un mur composé de 10 joueurs ».

Alors, pas invincibles, ces Blaugranas ? « Ce n'est pas parce que nous sommes le Barça que nous devons toujours gagner, nous pouvons perdre ou faire match nul. Le point du match nul n'est pas bon, quand on ne gagne pas, ce n'est pas un bon résultat ».

Une belle leçon pour tous ces entraîneurs français, trop souvent heureux de récupérer le point gentiment offert au début de chaque rencontre…