Accès direct au contenu

Journal du sport, actualité sportive

Le 10 veut la slovenie

le10sport

Quatre adversaires sont proposés en barrage à l'équipe de France. La rédaction du 10 Sport fait part de ses préférences pour les Bleus.

L'adversaire à éviter

Ils votent l'Irlande

Bastien Aubert, Mathieu Idiart, Arnaud Ramsay, Maxime Arnou

Bastien Aubert : «Méfiance avec les Irlandais, qui ont fini invaincu dans leur groupe et qui ont ce diable de Trapattoni dans leur manche

Mathieu Idiart : «L'Irlande peut exploiter nos grosses lacunes sur coups de pied arrêtés

Arnaud Ramsay : «Pour l'ambiance extraordinaire de Croke Park, parce qu'ils ont terminé invaincus dans leur groupe (avec deux nuls contre l'Italie) et parce que leur sélectionneur, Giovanni Trapattoni, est Italien. Et Domenech perd toujours contre les Italiens...»

Maxime Arnou : «Jouer l'Irlande chez elle est toujours très compliqué, en témoigne la victoire à l'arrachée acquise par les Bleus lors des éliminatoires de l'Euro 2008 (1-0). Après plus de 20 ans sans avoir disputé l'Euro, les Irlandais seront très motivés et risquent de durcir le jeu, pas idéal pour que les techniciens français puissent s'exprimer. Leur expérimenté coach Giovanni Trapattoni sait comment aborder ce genre de matchs couperets

Ils votent l'Ukraine

Alexis Bernard, Maxime Raulin

Maxime Raulin : «C'est toujours casse-c? de se déplacer dans les pays de l'Est à cette époque de l'année. En plus, je crois que Shevchenko peut nous faire de gros matches

Alexis Bernard : «Ils ont de fortes individualités, un bloc équipe solide et le match à l'extérieur sera très compliqué

Ils veulent cet adversaire

La Slovénie

Bastien Aubert, Mathieu Idiart, Maxime Raulin, Arnaud Ramsay, Maxime Arnou

Bastien Aubert : «A prendre volontiers. On a jamais perdu contre eux et ils font moins peur avec Birsa qu'avec Zahovic à l'époque de l'Euro 2000.»

Mathieu Idiart : «La Slovénie se retrouve surtout à cette place en raison de la faillite des «gros» placés dans son groupe : la République tchèque et la Pologne.»

Arnaud Ramsay : «Car peu d'expérience, peu de joueurs clés et, malgré une défense solide, ne devrait pas résister à Benzema, Gignac, Henry, Anelka and co

Maxime Arnou : «Plus facile de battre une équipe dont les stars sont Valter Birsa, qui n'est même pas titulaire indiscutable à Auxerre, et Novakovic, avant-centre de Cologne. Il n'y plus de Zahovic pour faire la différence. La jeune génération slovène, bien que talentueuse, ne pourra rien face à l'expérience des Bleus. Et durant les éliminatoires, la Slovénie ne s'est pas bien comportée contre l'équipe qui lui était bien supérieure sur le papier, la République Tchèque. Aucune raison que ça change contre les Bleus

L'Ukraine

Azzedine Meguellatti

Azzedine Meguellatti : «C'est l'adversaire le plus dangereux et c'est justement ce qu'il faut aux Bleus pour rester vigilants.»

La Bosnie

Alexis Bernard, Claude Droussent

Alexis Bernard : «C'est une équipe joueuse, portée vers l'avant, fragile en contre. Les Bleus jouent mieux contre les formations qui jouent bien au ballon