Accès direct au contenu

Sans Clara Morgane

L’Argentine fait plus fort que l’ammoniac du Vélodrome

le10sport

En Argentine, les matchs se jouent de plus en plus avant le début de la rencontre. À coups d'intimidations, une équipe a même réussi à faire plus fort que l'OM et son ammoniac dans les vestiaires du PSG.

Les bonnes vieilles méthodes d'intimidations n'ont plus défrayé la chronique en France depuis un OM-PSG d'octobre 2005. Les Parisiens avaient alors accusé les Phocéens d'avoir mis un peu trop d'ammoniac dans le vestiaire deux heures avant le coup d'envoi du match. Plus récemment, Bastia – leader du National – a bien tenté de prendre la relève en laissant pénétrer des hommes masqués dans le vestiaire de leurs adversaires du soir - Guingamp - roués de coups pendant plusieurs secondes. Mais l'affaire n'a pas fait grand bruit. Omerta oblige...

Avec de l'insecticide et du vinaigre

Nostalgique, l'Argentine a donc remis au goût du jour les bonnes vieilles méthodes d'avant-match. Fin mars, les fans du Gimnasia La Plata avaient accueilli leurs adversaires de Tigre en vaporisant les vestiaires d’insecticide, provoquant des réactions allergiques chez de nombreux joueurs, notamment sur les parties les plus... douloureuses. Samedi, avant le derby face à l'Independiente, le Racing Avellaneda a fait poser des dizaines de croix rouges, symbole de superstition, et a rendu l'air irrespirable en propageant une forte odeur de vinaigre. Pour sa défense, le Racing Avellaneda a dit ceci : « Ce sont des choses qui arrivent dans le football ». Pas mieux…