Accès direct au contenu

L’exil comme salut

La grece eldorado des recales de lom

le10sport

Djibril Cissé se plaît et marque en Grèce avec le Panathinaïkos. Le fantasque buteur pourrait avoir ouvert une brèche pour des déçus de la Ligue 1. Comme Hatem Ben Arfa qui éveillerait l'intérêt de l'Olympiakos.

Hatem Ben Arfa est dans une impasse. Didier Deschamps ne compte sur lui que sporadiquement. Ses dernières compositions en attestent. Mamadou Niang blessé depuis une dizaine de jours et même Brandao suspendu à Lorient, HBA débute tout de même sur le banc. Tous ses concurrents lui passent devant. Koné retrouve un statut de titulaire. Abriel joue un cran plus haut. Morientes se voit donner sa chance et même Valbuena entre en jeu avant lui. Pis, quand il fallu suppléer un Morientes une nouvelle fois inutile au Moustoir, c'est le jeune Jordan Ayew qui a été lancé par DD.

C'est désormais une certitude, Ben Arfa doit partir pour tenter de rebondir. A l'étranger de préférence pour bénéficier d'un blanc-seing plus important qu'en France. L'Equipe évoque ce jeudi un intérêt de l'Olympiakos Le Pirée qui souhaiterait entamer rapidement des discussions avec l'entourage du joueur. Une solution qui s'apparente comme un risque pour l'international français susceptible d'être vite oublié. A moins qu'il n'enchaîne les buts comme Djibril Cissé au Panathinaïkos, encore double buteur mercredi en Europa League face au Rapid Bucarest (3-0).