Accès direct au contenu

Incompréhension

La france paye la main de thierry henry

le10sport

La FIFA a de bien curieuses façons de déterminer ses têtes de série pour le tirage au sort de la Coupe du Monde. La France, qui sur les trois dernières éditions compte une Coupe du Monde et une finale, ne recevra pas de protection au contraire des Pays-Bas ou de l'Angleterre. Mais seuls les critères sportifs ont-ils été pris en compte ?

Un sentiment de parano nous envahit après l'annonce des têtes de série pour le tirage au sort faite par la FIFA. Mais comment réagir autrement ? Toutes les projections réalistes donnaient cette protection à la France en raison de sa 7e place au classement FIFA mais surtout de ses résultats précédents en Coupe du Monde avec une victoire en 1998 et une finale en 2006 en Allemagne. Mais la FIFA, qui n'avait pas dévoilé les critères de désignation de ces têtes de série, nous a relégué derrière des pays comme l'Angleterre, les Pays-Bas ou l'Argentine.

Oui, l'Angleterre, 9e au classement FIFA, incapable de se qualifier pour l'Euro 2008 et qui n'a plus atteint une demi-finale de Mondial depuis 1990. L'Argentine, 8e au classement FIFA, et qui reste sur un quart de finale en 2006 et une élimination en phase de poule en 2002. Et enfin, les Pays-Bas, certes mieux classés à l'indice FIFA mais seulement 8e de finaliste en 2002. La FIFA dit s'être basée sur le classement d'octobre et non sur celui de novembre pour ne pas favoriser les barragistes (France et Portugal notamment). Compréhensible. Mais pourquoi avoir choisi cette année de déterminer les têtes de série en fonction de ce classement et non pas sur la note moyenne des trois dernières éditions de la Coupe du Monde comme cela était le cas auparavant ?

Que peut donc justifier la mise à l'écart du chapeau 1 de la France ? Les critères sportifs, on l'a vu le peuvent difficilement. Il est dérangeant de recourir à la trop souvent utilisée théorie du complot mais la FIFA a probablement trouvé un moyen de sanctionner, sans le dire, la France après l'affaire Henry. Dans une grande vague de manichéisme et de bons sentiments, le monde du football dans son ensemble avait cru bon de juger éthiquement l'équipe de France. Une équipe qui n'aurait pas sa place au Mondial en raison de son peu de moral. Organisme politique par excellence, la FIFA abonde dans le sens de l'humeur du moment. Tout le monde est donc content. Ou presque?

Les chapeaux :

Pot 1 (Têtes de série) : Brésil, Espagne, Italie, Allemagne, Argentine, Angleterre, Pays-Bas, Afrique du Sud (pays organisateur)

Pot 2 : Australie, Japon, Corée du Sud, Corée du Nord, Honduras, Mexique, Etats-Unis, Nouvelle-Zélande

Pot 3 : Algérie, Cameroun, Côte d'Ivoire, Ghana, Nigeria, Chili, Paraguay, Uruguay

Pot 4 : Danemark, France, Grèce, Portugal, Serbie, Slovaquie, Slovénie, Suisse