Accès direct au contenu

Gros flop

Houllier lache par ses joueurs

Avant le déplacement à Chelsea (14h30), Robert Pires n'a pas caché les fortes tensions existantes entre certains joueurs d'Aston Villa et Gérard Houllier.

Après 19 journées de championnat, Aston Villa compte un petit point que le premier relégable, Fulham. Depuis son arrivée, Gérard Houllier n’a remporté que 3 matchs en 14 rencontres. La cote d’alerte est atteinte en dépit d’un discours que Houllier veut rassurant : « Si je me bats pour garder ma place ? Je ne pense pas. Je n’ai pas à faire cela. Si c’était le cas, je me serais trompé de club, balance-t-il à Skysports. Ce dont nous avons besoin, c’est que les joueurs se battent ensemble. » En ont-ils réellement envie ? Pas à en croire Robert Pires.

Houllier en conflit avec Dunne
« Il arrive au club avec une culture différente de celle de son prédécesseur : la culture française. Il faut que les joueurs s'adaptent au nouveau rythme de travail. Ils ont laissé s'installer une certaine routine et doivent reprendre l'habitude de s'entraîner plus longtemps, plus durement. Mais ça, ils ont du mal à l'accepter... », a perçu Robert Pires qui fait même état de dissensions fortes entre Houllier et certains joueurs dont le capitaine de la sélection irlandaise, Richard Dunne, décidément peu en veine avec les Français : « Je ne peux pas cacher qu'il y a une rupture avec certains joueurs avec lesquels Gérard Houllier n'entretient pas les meilleures relations possibles, reconnaît Pires dans L’Equipe. Cette mauvaise ambiance, on la ressent dans le vestiaire et je peux vous assurer que tout le monde est à cran. Je sens de la démotivation, mais c'est normal étant donné la situation. Nous avons cinq mois pour nous réveiller et ne pas descendre. On n'a plus le choix ! »