Accès direct au contenu

Scandaleux

Gary Speed : lhommage honteux de Barton

Joey Barton est un fou. Sur le terrain, monsieur distribue des taquets à la pelle. En dehors des prés, l’Anglais offre des beignes à ceux qui le contestent. Les yeux d’Ousmane Dabo en gardent un souvenir amer.

Aujourd’hui, le bonhomme a posé ses valises et sa folie au Queens Park Rangers, pour y taper le cuir en compagnie d'Adel Taarabt. On attendant la première anicroche entre les deux énergumènes, Joey défraye la chronique, en solo.

Dimanche matin, Gary Speed, le sélectionneur gallois, a été retrouvé sans vie à son domicile. Comme beaucoup, Barton s’est fendu d’un message, sur le réseau social Twitter. Si toutes ses pensées vont à la famille et qu’il se dit vraiment triste, Joey n’a pu s’empêcher un bien vilain mot en qualifiant Speed, qui se serait suicidé, «d’égoïste ».

Après avoir offusqué l’ensemble de la communauté sociale, Barton a refusé de s’excuser.

Carton rouge.