Accès direct au contenu

Manque de modestie ?

Frey fait son auto promo

le10sport

On n'est jamais aussi bien servi que par soi-même? Etincelant le week-end dernier face au Napoli, Sébastien Frey a donné son classement des meilleurs gardiens du monde. Et il ne s'oublie pas.

Parti à 18 ans vers l'Inter Milan, Sébastien Frey est l'un des grands oubliés du football français. Son nom revient régulièrement au rythme de ses déclarations parfois malvenues et surtout de ses prestations dans les cages de la Fiorentina. L'ancien Cannois s'est encore illustré ce week-end en multipliant les parades décisives face au Napoli, n'empêchant pas toutefois la défaite de la Viola (0-1). Sa sortie a marqué les esprits en Italie et la Rai s'est empressée de recueillir ses impressions. Pour une réponse sans langue de bois : «Je ne veux pas passer pour un prétentieux, mais en ce moment, je me sens parmi les cinq meilleurs gardiens du monde. Je mets dans les premières places Buffon, ensuite Julio Cesar, puis Cech et Casillas.» En toute modestie.

Bien lancé, Frey en a profité pour replacer une petite pique à l'encontre de Raymond Domenech : «L'Equipe de France ? Malgré mes prestations, je suis limité du fait que je ne sois pas convoqué en équipe de nationale. Je n'ai jamais eu de problèmes particuliers avec le sélectionneur de la France, Domenech, mais il ne me veut pas dans son groupe et ne m'a jamais expliqué sa décision de m'exclure», peut-on lire sur Calciomio.fr. En plus de la modestie qui ne l'étouffe pas, Frey a des problèmes de mémoire, lui qui a oublié avoir annoncé ne plus vouloir se rendre en équipe nationale.