Accès direct au contenu

FERMETE BRITISH

Ferguson inspire la crainte

le10sport

Dans son autobiographie, Dwight Yorke, frais retraité, assure que l'attitude de Sir Alex Ferguson à son égard a engendré son alcoolisme. Le coach écossais n'inspire plus le respect, mais la peur.

Chaussure volante
Egratigner une icône est peut-être devenu une mode. Le problème, c'est qu'il s'agit toujours de la même : Alex Ferguson. Bien qu'anobli par la Reine, le légendaire entraîneur de Manchester United ne fait plus l'unanimité chez ses anciens joueurs. Tout à tour, ces derniers n'hésitent pas à s'épancher dans la presse pour révéler ses méthodes «à l'ancienne». Le 15 février 2003, David Beckham avait réglé ses comptes avec son mentor en révélant l'affaire de la «chaussure volante». Résultat : deux points de suture pour recoudre l'arcade du Spice Boy ! «J'ai essuyé le sang qui me coulait dans l'oeil et me suis précipité sur lui. Je ne crois pas avoir été aussi en colère de toute ma vie», avoue alors Beckham, qui quittera le navire à la fin de cette saison.

Tevez avait appelé Maradona
Cet été, le joueur aux multiples coupes de cheveux laisse la place de la victime au moins glamour Carlos Tevez. L'Argentin quitte Manchester United pour le rival intime de City et entreprend une pénible guerre des mots avec son ancien coach. «Le vieil homme ne m'aime pas. Il ne me fait pas jouer pour baisser ma valeur sur le marché des transferts», aurait alors signifié le joueur à son sélectionneur Diego Maradona !

Dyorke en a bavé
Le dernier à entrer à entrer dans cette valse scabreuse se nomme Dwight Yorke. Le Trinidadien, Red Devil de 1998 à 2002, a connu de gros problèmes personnels et n'hésite pas à les raconter dans une autobiographie qui verse dans le cynique. Il impute ses soucis à Ferguson, touché de près ou de loin à sa descente aux enfers. «Je faisais partie de sa liste noire et je n'étais pas bien lors de ma dernière saison là-bas, appuie-t-il. Il m'a laissé de côté et cela m'a beaucoup frustré. D'une certaine façon, il a provoqué mon addiction à l'alcool». Enfin apaisé, l'attaquant incompris s'est réfugié dans une retraite dorée il y a un mois.