Accès direct au contenu

La Revue de Presse du 10

Fabregas est lobjectif de lInter

La Juve veut Mancini, l'Inter se lance sur Fabregas, l'arbitre de Real-Barça fait débat, l'Angleterre n'a pas peur des Allemands... Toute l'actu étrangère est dans la Revue de Presse du 10.

ITALIE

LA JUVE HA SCELTO MANCINI !

LA JUVE A CHOISI MANCINI !


Une rencontre est prévue entre Marotta (directeur sportif de la Juve) et l'entraineur de City. Mancini veut se venger de l'Inter et Moratti.

L'histoire entre Mancini et les Citizens est terminée selon Corriere dello Sport qui nous annonce son départ pour la Juve. Après le désistement de Spaletti, la Vieille Dame s'est tournée vers un exilé, Roberto Mancini. Ce dernier est parti en mauvais terme de l'Inter et souhaiterait selon le quotidien italien revenir sur ses terres pour "se venger" de Moratti et du club nerazzuri.

Il Corriere dello Sport est chargé aujourd'hui et révèle l'intérêt de l'Inter pour Fabregas. Le Londonien serait même l'objectif principal des intéristes. Une arrivée qui serait peut-être synonyme de départ pour Sneijder. Toujours dans les transferts, Adebayor à la Lazio, "c'est possible" publie le quotidien. Un départ qui en étonnerait plus d'un vu l'adaptation du Togolais dans le club merengue.

En reconstruction, la Roma se pencherait sur le cas Wenger. L'entraineur français n'est vraiment pas au mieux ces temps-ci. Les Gunners enchaînent les désillusions et les contreperformances. L'Alsacien pourrait se lancer dans une nouvelle aventure, la Roma américaine.

ESPAGNE

EL REY DEL K.O.

LE ROI DU K.O.

Mourinho n'a pas perdu en phase finale depuis deux ans.

Marca lance sa polémique de la journée : la désignation de Stark pour arbitrer la demi-finale aller de Ligue des Champions. "Un fan de Messi", voila comment l'appelle Marca. En effet l'arbitre avait demandé à Messi de lui donner son maillot avant le match Argentine-Nigeria en Coupe du Monde. Ça ne passe pas à Madrid. De plus, l'Allemand a été désigné par les joueurs de Bundesliga " le pire arbitre du championnat ". Özil sera celui qui aura la difficile tâche d'aller "négocier" avec Stark pendant le match. De son côté Mourinho calme le jeu et donne son avis en connaissance de cause car Stark avait arbitrer Lyon-Madrid : "Il n'a pas sifflé un pénalty pour Lyon sur Gourcuff. Moi, je l'ai vu et j'étais à 50 mètres. "

SIN MIEDO, AL ATAQUE !

SANS PEUR, A L'ATTAQUE !


Le Barça voyage aujourd'hui à Madrid avec les idées claires.

Les rivaux espagnoles ne veulent surtout pas endosser le statut de favori. Sport publie donc que le Real a gagné plus de fois que le Barça avec Wolfgang Stark. Un petit jeu qui au finale n'aura pas d'importance.

La vraie information est le nouveau nom sur la liste des convoqués blaugranas, Sergi Roberto. Un jeune milieu catalan de 19 ans connu pour sa technique mais aussi pour être fort physiquement. Un atout plus qu'appréciable pour affronter une équipe telle que le Real.

ROYAUME-UNI

UNITED SENSE THEIR DESTINY

UNITED SUIT SON DESTIN


Un revanche à prendre en Allemagne, la finale à Wembley... La gloire est-elle proche pour les hommes de Fergie ?

Le Daily Mail comme la plupart de ses collègues se méfie de Schalke, sans trop en avoir peur. Le quotidien britannique voit Manchester en finale et fait dans l'originalité en proposant à ses lecteurs un dossier sur Raul. Les joueurs et Ferguson souligne le fait que les allemands n'ont rien à perdre et sont des combattants, à l'image du FC Porto en 2004, l'exploit est possible. Les joueurs de Gelsenkirchen ne se pose pas de questions et vont jouer avec la même envie que contre l'Inter.

PORTUGAL

LUISÃO : " TEMOS AMBIÇÃO DE FICAR NA HISTÓRIA "

LUISÃO : " NOUS AVONS L'AMBITION DE MARQUER L'HISTOIRE "


Ils assument : l'objectif est la victoire finale en Ligue Europa.
On ne se cache pas à Benfica. La saison sera sauvée si les aigles ramène la "petite" coupe d'Europe au Estadio da Luz. Luisão, interviewé par A Bola, veut absolument cette coupe et rester dans l'histoire du club rouge. Ce quotidien, plutôt pro-benfiquista, n'est pas effrayé par la double-confrontation avec Braga : " Ils savent comment battre le SC Braga ". Les deux clubs ne se sont rencontrés pourtant que en championnat et ont une victoire chacun. Les jeux sont ouverts.

A Bola, désireux peut-être de destabiliser le FC Porto, annonce leur très médiatique entraîneur André Villas-Boas à Liverpool et titre " Villas-Boas, Special one de Liverpool ? ".