Accès direct au contenu

Foot - Etranger

Riquelme : « Le football dépend des n° 10 »

Juan Roman Riquelme

Véritable icône du football argentin, légende des numéros 10 à l'ancienne, Juan Roman Riquelme s'est confié pour So Foot ce mois-ci.

Au cours d'un entretien accordé au magazine français So Foot, l'emblématique Riquelme s'est exprimé au sujet du poste de maestro. Celui qu'on surnomme parfois "le dernier numéro 10" livre son regard sur ce poste de chef d'orchestre : « Je sais que cette position de numéro 10, de meneur, est une position qu'on utilise de moins en moins dans le football. Mais le dernier... Ce que je peux dire, c'est que pour moi, en tout cas, c'est une très belle responsabilité de devoir défendre ce poste. Parce que mon opinion, c'est que le football dépend des numéros 10 », explique t-il.

« Une magnifique responsabilité »

« Quand l'équipe joue bien, c'est que tout le monde a bien joué. Mais quand l'équipe joue mal, c'est la faute du 10. Voilà. Et c'est une responsabilité magnifique, j'adore ça confie la légende de Boca Juniors. Parce que c'est ce que les gens viennent voir. Si tu prends une place dans la file des gens qui achètent leur ticket au stade et que tu leur demandes qui ils viennent voir jouer, ils vont te répondre Zidane, Iniesta, etc. Je n'ai jamais vu un hincha (supporter, ndlr) payer pour voir un gardien ou un défenseur central. »

Articles liés