Accès direct au contenu

Oubli

Et Wenger il sent pas bon

La Fédération Française sait reconnaître les siens. Même ceux qui ne sont pas forcément les plus médiatisés comme Bruno Bini ou Camille Abily mais Arsène Wenger ne semble lui plus appartenir à la famille de la FFF.

Les nominés pour les trophées décernés en fin d’année pleuvent cette semaine. Les Français y sont rares voire inexistants comme dans la liste des 23 joueurs en lice pour le Ballon d’Or. Pour se consoler, on peut compter sur Bruno Bini en lice pour devenir l’entraîneur de l’année 2010 dans le football féminin et sur Camille Abily, nommée dans les meilleures joueuses de l’année.

Fière de ses deux représentants, la FFF a publié un communiqué pour les féliciter. Mais les remerciements ne dépassent pas la filière fédérale. La Fédération n’a ainsi pas inclus Arsène Wenger dans son communiqué. Le coach d’Arsenal a pourtant été cité dans les dix meilleurs entraîneurs de la saison. Une peccadille pour la Fédé.