Accès direct au contenu

Noir c’est noir, il n’y a plus

Estevan limoge mercredi prochain

le10sport

L'entraîneur d'Arles-Avignon est convoqué le mercredi 7 juillet, à 11h, par ses dirigeants qui devraient lui signifier son licenciement. Il a reçu un courrier lui interdisant d'exercer ses fonctions à partir d'aujourd'hui. Joint par le 10 Sport, Michel Estevan nous a confirmé que son licenciement devrait être bientôt acté. "On m'a remis, hier, un courrier qui me signifiait que je ne devais plus mettre les pieds au club et donc exercer mes fonctions à partir d'aujourd'hui ". Les dirigeants d'Arles-Avignon ont donc respecter la loi, en s'acquittant de l'entretien préalable à tout licenciement. "Je suis convoqué mercredi 7 juillet à 11h pour faire le point sur ma situation ", nous a-t-il confié. Le licenciement de Michel Estevan devrait donc, sauf improbable retournement de situation, être acté dans une semaine. Un limogeage qui attriste profondément l'entraîneur provençal : "Je suis énormément déçu, abattu. Tout entraîneur rêve un jour d'entraîner en Ligue 1, mais le jour où ça se produit, on vous en empêche. C'est vexant ". Après avoir eu la tête de Jean-Marc Conrad, l'ancien président, les deux nouveaux co-présidents de l'ACAA, Marcel Salerno et François Perrot, ont eu celle de Michel Estevan. Une gouvernance à deux têtes qui commence à sérieusement ressembler à celle de l'AS Saint-Etienne. Pas vraiment bon signe pour le futur d'Arles-Avignon. On a surtout du mal à comprendre leur logique. Quel intérêt de prolonger de deux années supplémentaires le contrat de Michel Estevan, pour le licencier un mois plus tard ? On ne peut pas dire non plus que la gratitude et la reconnaissance du travail effectué par le désormais ex-entraîneur du club les étouffent. Comme le 10 Sport vous l'annonçait en exclusivité hier, Laurent Roussey reste la priorité des nouveaux dirigeants de l'ACAA pour remplacer Michel Estevan.