Accès direct au contenu

Foot - Real Madrid

Real Madrid : Quand Sergio Ramos s’enflamme pour Ancelotti et oublie Mourinho…

Sergio Ramos, Real Madrid

Sergio Ramos évolue au Real Madrid depuis 2005 et a donc déjà connu sept entraîneurs avec les Merengue. Parmi eux, il cite le meilleur avec lequel il a travaillé.

Devenu l’un des plus grands défenseurs du monde à 28 ans, Sergio Ramos a une carrière déjà bien remplie. Arrivé en 2005 au Real Madrid, il a côtoyé sept entraîneurs dans la capitale espagnole ainsi que deux sélectionneurs avec l’Espagne. Et parmi ses neuf coachs, le joueur formé au FC Séville a désigné Carlo Ancelotti comme étant le meilleur dans une interview accordée au site de la FIFA. José Mourinho appréciera…

« ANCELOTTI A UN RÔLE TRÈS IMPORTANT »

« C’est clair qu’un vestiaire est compliqué à gérer quand il y a des gens de cultures différentes, qui viennent de pays différents, qui parlent des langues différentes. C’est un mélange qu’il faut savoir bien maîtriser. C’est pour ça que nous, en nous appuyant sur l’humilité et le respect, nous essayons toujours de faciliter la vie aux gens et l’intégration des nouveaux. Carlo Ancelotti joue un rôle très important dans ce domaine : il a été joueur, il connaît vraiment le joueur qui arrive de l’extérieur, il comprend les problèmes qu’il est susceptible de rencontrer », a déclaré Sergio Ramos.

« IL FAIT PARTIE DES DEUX MEILLEURS ENTRAÎNEURS DE MA CARRIÈRE »

« Il fait attention au comportement du joueur, s’il fait preuve d’ouverture avec tous ses coéquipiers. C’est le type d’entraîneur qui va vous prendre à part, parler avec vous et faciliter tout un tas de choses au niveau professionnel et humain. C’est ça la clé de la réussite et c’est pour ça que c’est un immense entraîneur. Il fait partie des deux meilleurs entraîneurs de ma carrière. L’autre ? C’est difficile. Luis Aragonés, Joaquín Caparros, qui m’a vraiment fait confiance à l’époque où je n’étais encore personne. J’ai eu de très grands entraîneurs. Mais parmi les trois meilleurs, il y a Ancelotti, c’est certain », a-t-il conclu.

Articles liés