Accès direct au contenu

Foot - Bayern Munich

Espagne : Guardiola dément une entrée en politique

Alors que des rumeurs faisaient état d’un intérêt de Pep Guardiola pour le monde politique, ce dernier a démenti toute reconversion précipitée.

L’information a fait grand bruit en Espagne. Le quotidien généraliste El Mundo révélait en effet hier que Artur Mas, président de la Generalitat (communauté autonome) de Catalogne aurait sondé l’entraîneur du Bayern Munich Pep Guardiola pour l’incorporer dans sa liste pour les prochaines élections en Espagne. Catalan et indépendantiste convaincu, Artur Mas aurait vu en Guardiola une figure médiatique et charismatique à même de pouvoir séduire les électeurs.

UN TICKET MAS-GUARDIOLA ? C’EST NON

Malheureusement pour lui, il semblerait que l’ancien entraîneur de Barcelone n’aurait pas l’intention de quitter prochainement son poste au Bayern Munich. La journaliste espagnole Susanna Griso affirme en effet sur son compte Twitter que Guardiola a fermement démenti réfléchir à intégrer la liste « Entesa per la llibertat », qui serait composée de partisans de l’indépendance de la Catalogne.

UN SUJET BRÛLANT

Sujet brûlant par excellence, dans une Espagne régionaliste aux identités locales très marquées, la question catalane a déjà impliqué plusieurs figures du FC Barcelone par le passé. Cesc Fabregas et Gerard Piqué, tous deux catalans, ont ainsi déjà été l’objet de polémiques liés à des célébrations de but ou de titres, entre drapeau national et drapeau indépendantiste. Pep Guardiola lui-même avait défrayé la chronique l’an dernier en s’affichant publiquement à New-York avec un bulletin de vote de couleur verte, synonyme de soutien à la cause indépendantiste.

Articles liés