Accès direct au contenu

Manque de lucidité ?

Trezeguet ne lache pas les Bleus

Oublié sur le banc de la Juve la saison passée, David Trezeguet a ressurgi dans l'actualité à la faveur d'une victoire d'Alicante au Barça. L'attaquant n'avait lui jamais désarmé. Pas même pour l'équipe de France.

Il faut reconnaître qu’on l’avait presque oublié David Trezeguet. La question brûlante de sa présence en équipe de France s’était éteinte au fil des mois passés à l’infirmerie de la Juve ou sur le banc. La seule occasion pour revêtir un maillot bleu restait pour lui les matchs de bienfaisance de France 98.

Mais l'appartenance à cette caste pourrait lui offrir une nouvelle chance inattendue. C’est du moins ce qu’il espère avec la nomination de son ancien coéquipier, Laurent Blanc : «Le fait que Domenech ne soit plus sélectionneur change beaucoup de choses pour moi. Si Lolo m'appelle... Je viens tout de suite», balance-t-il à L’Equipe. Le message est passé. Sera-t-il entendu ?

Difficile pour le moment de le croire. Trezegol, c’est 34 buts en 71 sélections avec les Bleus mais le temps semble avoir érodé ses réflexes de buteur comme l’a montré sa grosse occasion manquée face au Barça. Le nouveau joueur de l’Hercules Alicante demande du temps pour revenir et assure que son âge (il fêtera ses 33 ans en octobre) ne doit pas constituer un obstacle. «Si Louis Saha, qui a trente-deux ans, a été rappelé, je me dis qu'il y a une possibilité pour tous.» Premier élément de réponse le 30 septembre lors de l’annonce de la liste pour les deux prochaines rencontres éliminatoires de l’Euro 2012 face à la Roumanie et au Luxembourg.