Accès direct au contenu

Encore un espoir ?

Mombaerts Limpression de revivre Outreau

Erick Mombaerts a donné sa version des faits au micro de RMC. Pour le sélectionneur des Espoirs, il n'y a aucune connotation raciale.

Aucune connotation raciale

« Le problème des binationaux n’est pas un problème racial. Il n’y a aucune connotation raciale. On ne peut pas évoquer ces sujets-là sans qu’on soit taxé de racisme ou de discrimination. Mais cette discussion on l’a en permanence lorsqu’on est entre nous à Clairefontaine. Le seul problème c’est qu’à chaque fois on se dit qu’il faut faire attention. »

Une discussion, rien de plus

« Ce n’est qu’une discussion et comme il n’est rien ressorti, il n’y a pas eu de mesures mises en place. Cela n’a débouché sur rien de discriminatoire. (…)Comme dans toute réunion il y a des points de vue. Les sujets abordés dans ce cadre-là doivent amener à débat et à des discussions. C’est sans doute aussi pour ça qu’il n’est rien ressorti. Tous les entraîneurs nationaux pourront le dire. Il n’y a eu aucune mesure concrète demandée aux entraîneurs nationaux. »

Il y a un amalgame  

« Il y a un amalgame énorme entre les écoles de foot, les centres de formation. Beaucoup de pistes ont été brouillées. Le but initial était des quotas (ethniques) dans les centres de foot et là, Mediapart, parle d’une conversation privées sur la question des binationaux. On a monté tout un processus pour faire croire aux gens que la Fédération allait discriminer sur le plan racial.(…) On crée des titres. On a l’impression de vivre le phénomène Outreau. On a balancé un truc terrible et maintenant il faut le replacer dans son contexte. On aura du mal à faire croire aux gens ci et ça »