Accès direct au contenu

Succession

La shopping list de jp

le10sport

La succession de Raymond Domenech est ouverte. Jean-Pierre Escalettes l'a reconnu implicitement en dressant une liste des possibles futurs sélectionneurs. Quatre entraîneurs sont ainsi dans la course.

Les légitimes

Laurent Blanc

L'entraîneur des Girondins de Bordeaux est désormais présenté comme le favori à la succession de Raymond Domenech même si des difficultés de calendrier restent à régler. Le président de la FFF n'a pas cherché à entretenir un mystère déjà évaporé : «Laurent Blanc est un homme exemplaire, il l'a prouvé en tant que joueur, notamment lors de la demi-finale de la Coupe du Monde 98 après son exclusion face à la Croatie, mais aussi en tant qu'entraîneur. Il réalise un parcours magnifique avec Bordeaux. C'est sûr que c'est un bon candidat, ce serait un mensonge de dire le contraire», assume-t-il sur Europe 1. Problème, Laurent Blanc ne souhaite pas attendre la mi-juillet pour être intronisé, la préparation de la saison, avec Bordeaux ', étant alors déjà bien avancée.

Didier Deschamps

Sa cote est moins élevée que celle de son ancien partenaire en équipe de France. Mais Deschamps dispose d'une expérience plus importante que son camarade bordelais avec une finale de Ligue des Champions disputée avec Monaco et une année dans un grand club étranger, la Juventus Turin, certes en Serie B à l'époque. Les mêmes contingences de calendrier pourraient se poser avec Deschamps, qui effectue seulement sa première saison à la tête de l'OM.

La candidature interne

Alain Boghossian

Après avoir tourné en vase clos, puisant allègrement dans le vivier de la DTN, la FFF semble vouloir se tourner vers l'extérieur. Mais des tentations conservatrices persistent. Escalettes a ainsi nommé Alain Boghossian parmi les candidats. On a donc enfin trouvé le rôle de l'ancien milieu défensif. Préparer en interne la succession de Domenech qu'il était venu «soutenir» en juillet 2008 en tenant le rôle du bon copain auprès des joueurs.

Le vieux serpent de mer

Jean Tigana

Son nom revient à chaque rumeur de départ de Raymond Domenech. Un temps officiellement candidat, Jean Tigana dit s'être mis en retrait du monde du football après son dernier échec avec le Besiktas. Ses dernières expériences sont d'ailleurs peu flatteuses comme lors de son passage écourté à Fulham. Mais l'ancien Bordelais dispose d'une carte de visite respectable avec un titre de champion de France et une demi-finale de Ligue des Champions avec l'AS Monaco.