Accès direct au contenu

Serial loser

France-Espagne : quatre matches et une bête noire

Zidane

Bien que leur équipe soit favorite du match de ce soir, les supporters espagnols auraient préféré éviter la France, leur véritable bête noire. Les Bleus n'ont jamais perdu aucun match en compétition officielle contre leur voisin espagnol. Une statistique qui laisse un peu d’espoir avant le match de ce soir. Chronologie.

Euro 1984 : Finale, 2-0

Le but de Michel Platini restera dans toutes les mémoires. Un coup-franc cocasse que le gardien espagnol Asconada, n’a jamais réussi à apprivoiser. C’est le premier trophée de l’histoire de l’équipe de France qui l’emporte 2-0 et le début d’une longue période de doutes pour les Espagnols. La Roja eut du mal a digérer ce but gag comme le montrent ces images.

Eliminatoires Euro 1992 : 3-1/1-2

Huit ans plus tard, les deux formations se retrouvent lors des éliminatoires et cette fois Platini est sur le banc en tant que sélectionneur. Le match aller se déroule à Paris. Au Parc des Princes, ce sont les Marseillais qui vont être à l’honneur. Manuel Amoros sert idéalement Jean-Pierre Papin qui gratifie le Parc de sa spécialité : la papinade. La France s’impose 3-1.

Les Espagnols comptaient prendre leur revanche lors du match retour, mais c’est une nouvelle fois les Bleus qui remporteront cette confrontation 1-2. Luis Fernandez inscrira l’un des plus beaux but de sa carrière en Bleu. La France termine première de son groupe et se qualifie aisément pour l’Euro 92 en Suède.

Euro 96 : C’est la seule fois où les Français ne se sont pas imposés. Un match nul (1-1) qui permet à la France de prendre la tête du groupe, seule... Elle se fera éliminer en demi-finales par la République Tchèque aux tirs aux buts.

Euro 2000, quart de finale, victoire 2-1

Le fait du match. Alors que la France mène 2-1, Monsieur Colina siffle un pénalty en faveur de l’Espagne, deux minutes avant la fin du temps réglementaire. Raul s’avance et il l'a met au-dessus... La France sera championne d’Europe.

Coupe du monde 2006 : 3-1

La bande à Ribéry va sans doute construire son périple jusqu’à la finale, en battant la Roja de fort belle manière, après avoir été menée au score. C’est la dernière rencontre officielle entre les deux équipes.

Par Arnaud Boisteau