Accès direct au contenu

Foot - Équipe de France

Équipe de France : « Symptomatique d’un problème plus vaste »

Olivier Giroud & Karim Benzema

Sur son blog, le journaliste de Canal + Pierre Ménès a regretté le comportement de certains Bleus face à l’Ukraine et le laxisme des dirigeants français depuis des mois.

Battue à Kiev vendredi en barrage aller de la Coupe du monde 2014, l’équipe de France a montré ses limites du moment, incapable de répondre au défi physique imposé par les hommes de Mikhail Fomenko. Mais les Bleus ont aussi pêché dans l’attitude pour le journaliste de Canal + Pierre Ménès, qui reproche également aux dirigeants de s’être voilé la face pendant des mois.

« LES MECS RESTENT DANS LEUR GUÉGUERRE »

« Pour moi, le symbole de cette équipe de France, c'est au moment de la sortie de Giroud pour l'entrée de Benzema. Les deux ne se lancent pas un regard. C'est-à-dire qu'au moment où l'équipe de France est au plus mal et où ils jouent l'un et l'autre la possibilité d'aller disputer une Coupe du Monde au pays du foot-roi, les mecs restent dans leur guéguerre et leur concurrence personnelle. »

« CE N’EST QUE LA PARTIE ÉMERGÉE DE LA DÉLIQUESCENCE GLOBALE »
« C'est éminemment symptomatique d'un problème plus vaste. Car au fond, cette défaite à Kiev n'est que la partie émergée de la déliquescence globale de l'équipe de France, de ce que le public des Bleus constate depuis des mois. Je parle évidemment de motivation et de comportement. Je suis désolé de revenir sur l'affaire Evra, mais aujourd'hui l'absence de sanction et le laxisme de Le Graët et Deschamps ont ouvert la porte au tout et surtout au n'importe quoi. Une porte qui leur revient très fort sur les doigts aujourd'hui. »

Articles liés