Accès direct au contenu

Foot - Équipe de France

Équipe de France - Mandanda : « Quand j’entends la Marseillaise sur le banc, je suis frustré »

Interrogé dans les colonnes de L’Equipe ce mardi, Steve Mandanda a évoqué la concurrence avec Hugo Lloris en équipe de France. Le gardien de l’OM, qui accepte ce statut de numéro deux, ne cache pas pour autant son envie de jouer plus souvent avec les Bleus.

Éternel numéro deux de l’équipe de France dans l’ombre d’Hugo Lloris, Steve Mandanda joue son rôle avec philosophie chez les Bleus. Toutefois, le gardien de l’OM ne dissimule pas sa frustration au fil des années qui passent comme il le révèle ce mardi dans les colonnes de L’Equipe.

« JE N’ABANDONNE PAS »

« Peu d’écart entre lui et moi ? Je le pense aussi. Mais depuis 2010, j’ai totalement décroché de ces comparaisons. C’est stérile. Je n’abandonne pas, ce n’est pas mon genre. Je ne me dis pas que j’ai perdu, non. Peu importe ce que je fais, ça ne va rien changer. Donc, autant prendre ce que l’on me donne et essayer d’être le plus performant possible avec mon club », explique Steve Mandanda, qui ne souhaite pas dramatiser pour autant.

« J’AURAIS AIMÉ JOUER CONTRE L’AUSTRALIE… »

« D’aller brailler, pleurer, qu’est-ce que ça va changer ? J’aurais aimé jouer contre l’Australie (6-0, le 11 octobre) par exemple. Mais le coach a pris sa décision. Je dois la respecter. J’ai toujours plus pensé au collectif qu’à mes performances. Et puis, comme on a pu le voir dans les sondages dernièrement, notre cote de popularité n’est pas très bonne (…) Même si je suis plus calme, plus posé dans mes réactions, les jours de match, quand j’entends la Marseillaise depuis le banc, bien sûr que je suis frustré », assure le gardien de l’OM.

Articles liés