Accès direct au contenu

Foot - Équipe de France

Équipe de France : « Il sera toujours temps de faire le procès des uns et des autres »

Christophe Dugarry

Ancien membre de l’équipe de France et observateur privilégié des Bleus, Christophe Dugarry attend une réaction virulent de la part des Bleus ce mardi soir. Selon lui, les règlements de compte devront avoir lieu seulement après le match.

L’équipe de France sera attendue au tournant ce mardi soir face à l’Ukraine, pour son match de barrage retour au Stade de France. Interrogé par RMC, Christophe Dugarry tente de sonner la révolte auprès de joueurs de Didier Deschamps et s’attend par le suite à certains procès auprès des principaux responsables en cas d’échec.

« LE MATCH DE LEUR VIE »

« Il sera toujours temps de faire le procès des uns et des autres. Didier aura sa responsabilité comme Le Graët, mais les joueurs en priorité évidemment. Mais aujourd’hui, il ne faut surtout pas jeter la pierre à Didier Deschamps. On peut mettre n’importe quel entraîneur, si les joueurs ne prennent pas conscience de l’événement, de la chose et du rêve absolu qu’est d’aller au Brésil… C’est le match de leur vie », explique Dugarry.

« ZIDANE AVAIT VOMI… »

« Au match retour contre le Milan AC (ndlr : En 1996 avec Bordeaux), Zidane avait vomi en fin de rencontre tellement il s’était donné. Face à l’Ukraine, je ne suis pas certain que les joueurs avaient envie de vomir sur le terrain. Mais c’est ce qu’on a envie de voir. On ne veut pas voir un Ukrainien qui passe plus de deux secondes avec le ballon sans voir un Français lui sauter la gorge ! », explique Christophe Dugarry, qui se rappelle donc au bon souvenir du retournement de situation qu’il avait connu en coupe d’Europe avec Bordeaux.

Articles liés