Accès direct au contenu

Foot - Équipe de France

Équipe de France - Gignac : « Ce serait une catastrophe de ne pas voir la France au Brésil »

André-Pierre Gignac, OM

André-Pierre Gignac a évoqué l’équipe de France, son passé avec les Bleus son présent et son futur. Ce qu’il souhaite, c’est être du voyage au Brésil en juin 2014.

Ce sont ses mots : « Aujourd’hui tout va mieux, je me sens bien ». André-Pierre Gignac avait renoncé aux Bleus parce qu’il ne s’en sentait pas capable. Mais aujourd’hui, l’histoire est toute autre. « On s’est appelé quand il (Didier Deschamps) a quitté l’OM. Mais de mon côté, il y avait un blocage dans ma tête et à partir de ce moment là, j’ai eu des réactions excessives. Avec Deschamps on s’est appelé donc et je lui ai dit que je n’avais pas les aptitudes pour être performant. Je ne peux pas être Superman à tous les matchs », a déclaré Gignac lors d’un entretien avec Pierre Ménès, journaliste pour Canal+.

« KNYSNA ? IL FAUT AVANCER »

André-Pierre Gignac a regoûté aux joies de l’équipe de France il y a peu de temps contre la Géorgie et la Biélorussie. Il a commenté ce moment et évoqué l’époque où il était avec les Bleus, l’époque Knysna. « Mon retour, c’était beaucoup d’émotion. Ça faisait trois ans que je n’avais pas vu la plupart des cadres depuis Knysna, depuis 2010. Knysna ? Ce n’était pas normal de faire ça mais bon entendre que quand les handballeurs français gagnent ce ne sont pas les footballeurs, ça c’est lourd. Il faut avancer, on ne vit pas dans le passé. »

OBJECTIF MONDIAL

L’attaquant de l’OM n’a pas caché son envie de retrouver la sélection française et surtout de participer au prochain Mondial. Si la France se qualifie. « Ce serait une catastrophe de ne pas voir la France au Brésil. On va tout faire pour se qualifier. J’espère être décisif avec l’OM pour retourner en équipe de France. La première étape c’est d’y retourner et la seconde c’est d’y rester. Une place pour le Brésil, ça ne passera que par mes performances avec l’OM. »

Articles liés