Accès direct au contenu

Premier bilan

EDF : Les doutes et les certitudes de Deschamps

Didier Deschamps

C’est aujourd’hui, à Clairefontaine, que Didier Deschamps a donné sa première conférence de presse post-rassemblement. A quatre jours du déplacement en Finlande, en qualifications pour la Coupe du Monde 2014, le sélectionneur a fait un état des lieux de l'équipe de France.

Etat d’esprit des Bleus : « C’est ce qui doit se dégager »

L’état d’esprit, c’est ce qui est pointé du doigt par l’opinion public. Du bus de Knysna (2010) aux propos de Samir Nasri lors de l’Euro en Pologne-Ukraine, nombreuses sont les affaires qui ont émaillées le quotidien extra-sportif de l’équipe de France. Capitaine en 98, Didier Deschamps connaît la pression qui touche les tricolores. « C’est ça, le haut niveau. Il y a une forte médiatisation. Le plus important est d’arriver à dominer ce contexte. Quand on a l’expérience, on arrive à se concentrer uniquement sur le terrain » a déclaré le sélectionneur des Bleus, avant d'ajouter « L’état d’esprit, c’est ça qui doit se dégager d’une équipe ».

La défense : « On verra »

Lors du match amical contre l’Uruguay, le 15 août dernier, Deschamps avait aligné la charnière Yanga-Mbiwa/Sakho. La raison était simple : Rami et Koscielny étaient blessés, Mexès à court de forme. Le Gunner et le Valencien sont de retour, mais ont très peu joué. Quatre joueurs susceptibles de jouer, de multiples schémas possibles, mais le basque est resté évasif. « J’ai une bonne idée dans ma tête. On verra. Il y a les séances d’entraînement aussi. La réflexion sur la charnière est que Laurent a peu joué et Adil vient de reprendre. Des jeunes enchaînent des matchs plein. J’y réfléchis ».

Le troisième gardien : « Important de compter sur ces joueurs »

C’est un rôle de l’ombre dans une sélection. Le troisième gardien, qui n’a pratiquement aucune chance de jouer, doit être le garant de la bonne humeur et de l’entente. Et l’ancien entraîneur de l’OM y accorde un rôle très important. « En équipe de France, une vie de groupe existe. Certains joueurs peuvent y participer, d’autres moins. Mickaël Landreau a toujours été un leader dans ses clubs. Il va peu jouer mais il va rester le même dans la vie de groupe. C’est important de pouvoir compter sur ces joueurs ». Avec le Lillois et Cédric Carrasso, le Bayonnais n'a pas de souci à se faire.

L’attaque : Rien de grave

Muets depuis le début de la saison, Olivier Giroud et Karim Benzema semblent en difficulté dans leur club respectif. Le premier est presque le seul avant-centre, mais il est dans l’ombre des deux autres recrues offensives, Podolski et Cazorla, buteurs contre Liverpool ce week-end. De son côté, l’ancien Lyonnais a vu Higuain débuter plus de matchs mais surtout marquer 3 buts. Pourtant, l’ancien milieu de la Juve et de Chelsea notamment se veut rassurant. « Ils n’ont pas enchaîné quatre ou cinq matchs. Karim n’a pas marqué mais il a fait marquer. Je ne vais pas parler de crise de confiance après un ou deux matchs ».