Accès direct au contenu

Dernier récupérateur valide

EDF : Diarra, la grande interrogation des Bleus

Alou Diarra

Yann M’Vila et Blaise Matuidi définitivement absents pour les débuts de la France à l’Euro face à l’Angleterre, la titularisation d’Alou Diarra ne fait plus de doutes. Après une saison ratée avec l’OM, le milieu récupérateur est sous pression avant ce grand rendez-vous.

La France ne peut se délecter des absences en cascade qui touchent l’Angleterre, elle a ses propres soucis. Comme l’équipe des Trois Lions, le secteur de la récupération est touché chez les Bleus. Victime d’une entorse de la cheville d’une gravité moyenne face à la Serbie (2-0), Yann M’Vila espère pouvoir reprendre l’entraînement avec ballon seulement à partir du 13 juin, soit deux jours avant le deuxième match face à l’Ukraine. Blaise Matuidi a contracté, lui, à la cuisse droite une lésion minime mais suffisamment importante pour le priver de l’entrée des Bleus.

Diarra en regain de forme
Laurent Blanc ne dispose donc plus dans ce secteur que de Yohan Cabaye, qui apparaît surtout comme un milieu relayeur, et d’Alou Diarra, seul pur récupérateur valide. L’ancien Bordelais se voit donc offrir une chance unique de justifier sa sélection qui a suscité le scepticisme après une saison sans relief avec l’OM. Beaucoup d’observateurs n’estimaient pas la sélection de l’ancien Lyonnais justifiée mais des éléments rassurent.

Diarra a ainsi effectué une bonne entrée face à l’Islande (3-2) avant de livrer une excellente prestation contre la Serbie. De plus, comme lors de sa dernière saison avec Bordeaux, le longiligne récupérateur a plutôt répondu présent avec l’OM lors des grands rendez-vous. Diarra s’est rarement manqué dans les matchs d’importance et son profil correspond probablement au contexte qui attend les Bleus face à l’Angleterre. Alors finalement, pas besoin de s’inquiéter ?