Accès direct au contenu

Fin de la polémique ?

Anelka reversera bien ses primes

Dans un communiqué transmis hier soir à l'AFP, l'attaquant de Chelsea a mis les choses aux point. Il renonce à ses primes de la Coupe du Monde mais entend les reverser lui-même à une association. Il n'oublie pas d'égratigner la Fédération.Nicolas Anelka n'a pas apprécié l''article de Libération et il tient à le faire savoir. Avec ironie, il a expliqué dans un communiqué adressé à l'Agence France Presse qu'il n'a jamais été question qu'il profite de ses primes de mondial. «Tout d'abord, je n'ai à ce jour reçu aucun document ou coup de téléphone me demandant de renoncer aux primes liées à la qualification pour la Coupe du monde, assure Anelka dans ce communiqué transmis mardi à l'AFP. Je veux bien croire que les conditions climatiques peuvent entraver l'acheminement du courrier vers l'Angleterre. En revanche, il aura fallu un article de presse pour que la FFF me demande un entretien téléphonique fixé à demain (mercredi, ndlr) après-midi (sachez que mon numéro est le même depuis plus d'un an). Il m'était par conséquent impossible de signer un document ou d'apporter une réponse sur une polémique qui à mes yeux n'avait pas lieu d'être. »

Règlement de compte avec la FFF

Mais ce qu'il regrette par dessus tout, c'est qu'on essaie encore une fois de le faire passer pour le méchant de service. « Je regrette qu'une personne de la Fédération s'exprime publiquement en annonçant que je ne souhaitais pas renoncer à mes primes. Il semble important pour certaines personnes de me faire passer pour un mauvais garçon, je vais donc leur faire plaisir en ne laissant personne me dicter la conduite à tenir sur l'utilisation de ces primes. Je demande à chacun de respecter mon choix dicté par l'envie d'aider de la meilleure des manières ceux qui en ont un réel besoin." ». L'attaquant de Chelsea explique ensuite comment il compte utiliser ces fameuses primes. Et une chose est dores et déjà assurée, ce n'est pas la Fédération qui en profitera. «Après cette nouvelle provocation de la Fédération, j'ai choisi d'adopter une attitude différente, précise-t-il cependant. Par conséquent, et pour m'assurer de la véritable utilisation de cette somme, j'ai décidé de la reverser moi-même et à parts égales vers le football amateur, une association tournée vers les jeunes et une oeuvre sociale, ce football amateur qui, à mes yeux, mérite mieux que le traitement qui lui est infligé par ceux qui le gouvernent».