Accès direct au contenu

Foot - Coupe du monde

Monreal : « Trop tôt pour parler de finale »

Attendu mardi face à la France au poste de latéral gauche où il doit suppléer Jordi Alba blessé, le défenseur d'Arsenal Nacho Monreal a évoqué cette rencontre ô combien importante pour la sélection espagnole, tenue en échec par la Finlande (1-1) et qui devra à tout prix l'emporter pour rester au contact de la première place.

« Plus le droit à l'erreur »

« Il est encore trop tôt pour parler de finale, mais nous sommes conscients que nous n'avons plus le droit à l'erreur, a expliqué le latéral espagnol dans les colonnes de Marca. Perdre en France nous mettrait à cinq points de la première place. Nous savons qu'il faut à tout prix l'emporter pour rester maître de notre destin. Indépendamment de ce qui s'est passé face à la Finlande, nous savions qu'il faudrait gagner en France. Nous sommes champions du monde, nous jouons tous les matches pour les gagner, et ces deux nuls consécutifs nous obligent à gagner en France. Nous y allons avec cette idée-là. »