Accès direct au contenu

Foot - Coupe du monde

Barrages - Coupe du monde : « Ibrahimovic ? Les médias suédois ont fait de lui un mauvais garçon »

Zlatan Ibrahimovic

Toute la Suède sera derrière Zlatan Ibrahimovic ce mardi soir lorsque la Suède recevra le Portugal après la victoire des Portugais au match aller (1-0).

Dans les colonnes du Parisien, Ola Gällstad, premier entraîneur de Zlatan Ibrahimovic à Malmö, est revenu sur sa première rencontre avec l’attaquant parisien. Encore adolescent, Zlatan Ibramimovic affichait déjà des capacités hors du commun et une volonté de réussir dans le milieu du football, malgré l’image que lui ont donné les médias.

« IL A TOUJOURS MONTÉ UNE GROSSE MOTIVATION »

« Il devait avoir 14 ans. C’était un bon joueur, mais au club de Malmö, il y avait pas mal de jeunes talents. Il était venu avec un copain moins fort et moins grand. Au bout de deux ans, il était vraiment devenu très bon. Après, on l’a surclassé avec des garçons de deux ans ses aînés. Il a toujours montré une grosse motivation pour en faire ce métier. Quand il a eu 16-17ans, on en a parlé au club. Il avait tout pour passer professionnel chez nous. On en était convaincu. Il a rejoint l’équipe première à 17 ans et demi. On était conscient qu’il
 resterait encore 
un peu ici avant 
de rejoindre un 
plus grand club. »

« PAS DE PROBLÈMES PARTICULIERS AVEC ZLATAN »

« Quand tu joues à Malmö, le plus grand club de Suède, tu évolues avec les meilleurs éléments du pays dotés souvent d’une grosse personnalité. Ils sont 20 à 22 à figurer dans e groupe professionnel, mais seulement 11 à jouer le dimanche. Les médias du pays ont fait de lui un mauvais garçon. Aujourd’hui, il est capitaine de l’équipe de Suède. Je n’ai pas souvenir d’avoir eu des problèmes particuliers avec Zlatan chez les jeunes. »

Articles liés