Accès direct au contenu

Deux visages

Rennes : le retour de MVila passé au crible

Yann M’Vila, envoyé en équipe réserve par le Stade Rennais, a réintégré le groupe professionnel et a rejoué face à Arles-Avignon, en 8es de finale de la Coupe de la Ligue. Un retour aux deux visages.


Outre la qualification poussive du Stade Rennais pour les quarts de finale de la Coupe de la Ligue, sur un nouveau but de Romain Alessandrini (1-0), la sortie des Rouge et Noir méritait d’être analysée pour le retour de Yann M’Vila. Sanctionné par son club pour sa sortie nocturne alors qu’il garnissait les rangs de l’équipe de France Espoirs, M’Vila a été réintégré dans le groupe pro par Frédéric Antonetti en début de semaine et était dans le groupe face à Arles-Avignon.

Bronca monstrueuse
Faute de rythme, il n’était toutefois que remplaçant. Pendant 55 minutes, il s’est donc assis sans sourciller sur le banc de touche avant qu’Antonetti ne lui fasse signe d’entrer en jeu. Pour l’anecdote, c’est suite à la blessure de Kana-Biyik que le technicien corse s’est finalement décidé à lui donner sa chance. Ce ne fut pas chose aisée puisque dans la foulée de son entrée en jeu, M’Vila a eu droit à une bronca massive du public du Stade de la Route de Lorient, très rancunier. En un peu plus d’une demi-heure, M’Vila a tenté de faire abstraction du contexte qui l’entourait.

Un geste salvateur
Il n’a pas disputé les 30 plus grosses minutes de sa carrière mais il a participé à la bonne tenue du milieu de terrain. Associé à Pajot et Makoun et intégré en défense, il a gratté quelques ballons chauds et endigué quelques offensives adverses, toutefois brouillonnes. Il réalisa en outre l’un des gestes du match en effectuant un retour sur Draman, qui filait seul au but pour se mesurer à Costil (83e). Une intervention aussi précieuse pour sa réhabilitation que décisive pour son équipe. Suffisant pour faire taire l’opinion publique ?