Accès direct au contenu

Journal du sport, actualité sportive

Chez les Trezeguet madame porte la culotte

Parti tenter l'aventure à Alicante pour faire plaisir à sa femme Béatrice, David Trezeguet vit un cauchemar les yeux ouverts. C'est pas beau l'amour ?

L'été dernier, David Trezeguet a signé à l’Hercules Alicante. Un peu pour découvrir un nouveau football après dix ans passés à la Juventus Turin. Et beaucoup pour satisfaire sa femme, née dans la ville espagnole et pressée de retrouver ses racines.

Au début, le projet est séduisant sauf qu'Alicante a vite des faux airs d'Arles-Avignon. Sept mois après le début de la saison, le vernis s'est craquelé et le piège refermé. Une mini-grève a même éclaté parmi les joueurs à cause d'un non-paiement des salaires.

Titulaire indiscutable, «Trezegol» offre deux visages sur le pré. Efficace (10 buts en 24 matchs), il est à fleur de peau : 5 cartons jaunes et 1 rouge depuis le début de saison. En dix ans en Italie, il n'avait été expulsé que deux fois… David serait-il aigri de voir sa fin de carrière flinguée par son club et sa douce ?

Découvrez l'intégralité de cet article dans le 10 Sport,
en kiosque ce jeudi