Accès direct au contenu

Game 4

Boston remercie ses coiffeurs

Les coiffeurs font débat avec l'équipe de France de football. Il pourrait aussi avoir lieu chez les Boston Celtics. Dans la nuit de jeudi à vendredi, l'apport des remplaçants a changé la donne d'un match qui semblait pourtant promis aux Lakers.

Non ce n’est pas Jean-Louis David qui a sauvé la maison verte et blanche dans le Game 4, mais ce sont bien des coiffeurs.

Peu inspirés et dominés, les titulaires des Celtics prennent un shampoing et sont priés de venir lire quelques magazines en salle d’attente. Coup de poker génial du gérant de la boutique Doc Rivers, qui lance alors sa deuxième escouade.

En première ligne, Glenn « Big Baby » Davis, pas vraiment un physique à faire des brushings, va venir bousculer la raquette des Angelinos, une première dans cette finale.

Le match n’est alors plus même et les Lakers accusent le coup. Le fantasque Nate Robinson enfonce le clou pendant que Tony Allen et Rasheed Wallace s’occupent des cas Bryant et Gasol en défense.

Les Celtics ont enfin trouvé la bonne teinture, et s’imposent au final (96-89).

Pour les Lakers, la défaite peut laisser des regrets.

Venus se faire une frange pour commencer à entrevoir un nouveau titre, ils sont repartis avec la boule à zéro ! Fin de service.

Le salon du TD Garden de Boston réouvre dans la nuit de dimanche à lundi pour le match 5.