Accès direct au contenu

Le Coach est de retour !

Bordeaux a choisi Courbis

Orphelin de Laurent Blanc, les Girondins sont activement à la recherche d'un nouvel entraîneur. Selon nos informations, le club a pris sa décision : il veut Rolland Courbis. Mais...

Après les échecs successifs Eric Gerets et Jean Fernandez, Bordeaux avait deux pistes privilégiées : Jean Tigana et Rolland Courbis. Mais l'ancien entraîneur montpelliérain a pris un net avantage ces dernières heures. Selon nos informations venant d'un proche de la direction girondine, le club a tranché : ce sera Rolland Courbis. Le coach de RMC est très proche du président Jean-Louis Triaud. Ce dernier était en poste lors de la saison 1996-1997, lorsque Courbis officiait pour la deuxième fois sur le banc des Girondins (1992 à 1994 et 1996-1997). Une relation qui a permis d'accélérer les négociations.

COURBIS, Y'A UN HIC
Le problème, ce sont les interdictions judiciaires du technicien marseillais. Rolland Courbis est assigné à résidence, avec un bracelet électronique, et il est sous le coup d'une interdiction de travailler dans le monde du football. Il est d'ailleurs passé devant le juge d'applications des peines, hier, afin de demander une libération temporaire ou définitive de son bracelet et la possibilité de venir travailler sur Paris, pour la Coupe du monde. Le verdict sera connu en fin de semaine. Quant à son interdiction d'exercer, c'est encore plus compliqué. C'est pour cette raison que Coach Courbis dément avoir trouvé un accord avec Bordeaux et explique vouloir « attendre la fin de la Coupe du monde. » Engagé avec RMC pour couvrir le Mondial, il tient également à respecter son engagement vis à vis de la radio qui l'a toujours soutenu dans les moments difficiles.

De son côté, Jean-Louis Triaud a paré au plus pressé. Pris de court par un Laurent Blanc qu'il n'a pas réussi à prendre entre quatre yeux pendant six mois pour éclaircir sa situation, le président bordelais a été prié par sa direction de « régler lui-même le problème », selon un proche du dossier. Une nouvelle qui aurait pu ravir le défenseur Mathieu Chalmé, qui déclarait la semaine dernière en conférence de presse. «Il y en a un qui n’est pas en activité, qui travaille pour une radio et qui est sur le marché avec qui j’aimerais bien travailler.»