Accès direct au contenu

Je t’aime, moi non plus

Bagarre quand le Real vient au secours du Barca

le10sport

Hier, l'Espagne affrontait le Chili dans une rencontre qualifiée d'amicale. Un match disputé, avec des buts, qui s'est achevé comme un bon vieux Barça-Real. Dans la pagaille?

On se demandait, après les rixes qui avaient émaillées les dernières confrontations entre le FC Barcelone et le Real Madrid, si l’équipe d’Espagne pourrait conserver l’unité qui, jusqu’ici, faisait sa force. Après le match contre le Chili, il faut bien croire que oui…

Une fin de match électrique
La fin du match d’hier a été houleuse. Le Chili, qui menait, voit les Espagnols revenir, puis inscrire le but de la victoire dans les arrêts de jeu (Fabregas loupe son penalty avant de reprendre victorieusement le ballon repoussé par le portier adverse, secondé par son poteau). 

Alliance Barça-Real
Les Chiliens, longtemps devants au score, l’ont mauvaise. Iniesta, le Barcelonais (c’est important pour la suite de l’histoire), tricote sur le côté de la surface et se fait chatouiller les mollets par Arturo Vidal. Tête à tête de courte durée. Arbeloa, Madrilène, débarque furieusement. Suivi du Barcelonais Busquets, finalement secouru par le Madrilène Sergio Ramos.

Morale de l’histoire : les Espagnols ont un goût prononcé pour la bagarre, et taisent leurs différents une fois unis sous le maillot rouge et bleu de leur patrie.

L’embrouille, à 4 min 50.