Accès direct au contenu

El tigre

Avec Falcao Wenger met deja la pression sur Chamakh

Avec le retour de blessure de Robin Van Persie, Chamakh a découvert les affres du banc de touche en Angleterre. Déjà soumis à une rude concurrence il doit en plus faire face au coup de c'ur de Wenger.

Depuis que Van Persie est revenu de blessure, Marouane Chamakh a vu son temps de jeu fondre comme neige au soleil. Si Arsene Wenger n'est pas hostile à l'idée de les associer à la pointe de l'attaque des Gunners, il semble pour l'instant préférer les mettre en concurrence. Si Van Persie n'a pas encore retrouvé son efficacité devant le but (seulement un but depuis son retour), on ne peut vraiment dire que Chamakh se soit distingué dans ce domaine depuis le début de saison. Le Marocain a un bilan honorable de dix buts toutes compétitions à mi saison mais il se distingue davantage par les espaces qu'il offre à ses milieux offensifs Samir Nasri, Cesc Fabregas et Andrei Arschavine. Aussi Wenger verrait-il d'un bon oeil la venue d'un attaquant qui a le but dans la peau, d'un vrai buteur.

L'on reparle de Falcao

Il n'est pas une fenêtre de transfert depuis l'été 2008 sans qu'il ne soit fait état de l'intérêt du technicien français pour "el Tigre", le buteur colombien Falcao. Auteur d'une première partie de saison tonitruante avec le FC Porto (18 buts en 22 matches), le Colombien a parfaitement remplacé l'ancienne idôle de l'Estadio Dragao, Lisandro Lopez. Mais le joueur n'a jamais caché son désir d'évoluer en Premier League et les dirigeants portugais savent pertinemment qu'il leur sera difficile de le retenir en fin de saison. Le quotidien britannique The Sun fait ainsi état d'une offre de 18 millions de livres préparée par Arsenal pour s'attacher les services du buteur. Acheté un peu plus de 5 millions d'euros en 2009, les dirigeants portugais feraient encore une fois une excellente affaire.