Accès direct au contenu

À la poursuite d’El flaco

PSG Pastore jadore

le10sport

Javier Pastore a fait ses premiers pas de footballeur sur la pelouse du Parc des Princes. Entré peu avant l'heure de jeu, le milieu argentin a prouvé qu'il avait un sacré talent. Le 10sport y était et l'a suivi.

Pour la première de Javier Pastore au Parc des Princes sous le maillot du PSG, le stade était plein. Et certains avaient mis le prix pour voir l'Argentin toucher ses premiers ballons. Au marché noir, la place se négociait aux alentours de 60 euros. L'effet Qatari se fait également sentir sur le porte monnaie des supporters. Et manque de bol, comme il l'avait annoncé lui-même sur son compte Twitter, Javier Pastore était remplaçant au coup d'envoi de la 3e journée de Ligue 1 entre le Paris Saint-Germain et Valenciennes. La patience était donc de mise en ce dimanche après-midi ensoleillé. Le joueur le plus cher de l'histoire du PSG (42 millions) arrivait néanmoins en compagnie de l'ensemble de ses partenaires pour s'échauffer. Léger l'échauffement. Les remplaçants se mettaient en cercle et faisaient tourner le ballon en deux touches. Le but était que le ballon ne touche pas le sol. Sauf qu'au milieu des Ngoyi, Maurice, Kebano ou Erding, et même Douchez, l'Argentin n'avait pas la tête aux gri-gris. On le comprend... « El flaco » était plutôt occupé à regarder vers les tribunes. Sûrement pour apercevoir sa chérie. Vu le canon, on le comprend encore !

Déjà chouchou du public
Javier Pastore était le premier à prendre place sur le banc des remplaçants au moment du coup d'envoi, avec toujours un petit regard vers les tribunes... Alors que le PSG et surtout Menez, sifflé par le public, galéraient pour trouver le bon tempo, les supporters parisiens réclamaient déjà l'entrée en jeu du prodige argentin après seulement 30 minutes de jeu. « Pastore ! Pastore! » retentissant des virages. Le début de seconde période à peine sifflé que Javier Pastore partait à l'échauffement en compagnie de Jallet et Maurice. Et là encore, c'était léger. « El Flaco » a passé plus de temps à marcher et regarder le match qu'à vraiment s'échauffer. Puis à la 58e minute de jeu, c'était la délivrance, pour le public également qui lui réservait une standing ovation. Pastore remplaçait Matuidi et venait se positionner juste derrière Gameiro en position de numéro 10. Et sur son premier ballon, suite à un corner, il tentait directement sa chance, mais sa frappe était contrée. Il récupérait le ballon et réussissait son premier dribble. Une minute après son entrée en jeu, le Parc était déjà en feu.

Pastore est facile
Pour ce jour de première au Parc pour le nouveau prince parisien, on notera qu'il commettra sa première faute sur Carlos Sanchez, qu'il recevra sa première passe de Nenê et transmettra le ballon à Bodmer. Et seulement cinq minutes après son entrée en jeu, le PSG reprenait déjà l'avantage. L'effet Pastore ! Mais contrairement à jeudi en League Europa, l'Argentin jouait arrêté. La fatigue probablement. Mais sa classe technique ballon au pied lui permettait de compenser. Une talonnade par ici pour Nenê, une talonnade par là pour Tiéné, Pastore était vraiment trop facile. Alors s'il n'est pas encore aussi expressif que Ronaldinho à son arrivée, on se dit que vu le talent du garçon, ça promet de belles soirées au Parc des Princes. A l'issue de la rencontre, en bon professionnel, Javier Pastore est venu répondre à la presse avant de filer au volant de son bolide. On est déjà en manque...





...mais également :
Pastore montre à Erding comment jongler