Accès direct au contenu

Tennis

Noah et Forget ont frôlé la catastrophe

Grosse frayeur pour deux des plus grands tennismen français de l’histoire, Yannick Noah et Guy Forget. Alors qu’il partait pour une exhibition à Rio de Janeiro, leur avion a eu un petit coup de fatigue. Le vainqueur de Roland-Garros raconte dans l'Equipe : « C’était terrible. Très vite après le décollage, on a entendu un énorme bruit et puis l’avion a tangué. Les lumières se sont éteintes et on a plané quelques instants. On était à 500 mètres d’altitude peut- être. L’avion ne montait plus et le pilote a alors vidé les réservoirs. C’était impressionnant. Il y avait un drôle de silence dans l’avion. Les gens n’ont pas vraiment paniqué. Même si je voyage depuis toujours, j’étais stressé. C’est la première fois que je vivais un truc pareil. Je me suis demandé ce que j’avais dit à mes gosses avant de partir. J’ai regardé mes textos ; à tous j’avais écris : “Je t’aime.” Je me suis dit, ouf, ça c’est fait ! Guy avait la tête dans le hublot. Il flippait grave. Dans l’avion c’était incroyablement calme. On écoutait le son du moteur qui semblait au ralenti. J’ai gambergé. Mais le commandant de bord a bien géré la situation. On s’est vraiment aperçus de la gravité de la situation en arrivant, avec tous les camions de pompiers et tout. C’est après que j’ai réalisé... ».