Accès direct au contenu

Impôts sur le revenu

La persécution de Maradona en Italie

Diego Maradona

Maradona a expliqué qu’il n’aimait vraiment pas se rendre en Italie. Le fisc italien lui réclamerait une somme avoisinant les 40 millions d’euros pour des impôts non payés. 

Ancien international argentin, Diego Maradona a également évolué sous les couleurs du Napoli entre 1984 et 1991. L’Italie est un pays qui a souvent souri à Maradona au cours de sa carrière que ce soit en demi-finale du Mondial 1990 ou au cours des sept années passées à Naples. Cependant, l’ancien sélectionneur argentin a confié au Corriere dello Sport qu’il évite désormais de se rendre dans ce pays. Il serait en effet redevable d’une véritable fortune à la trésorerie italienne.

Maradona fuit les impôts italiens
Chaque visite pour Maradona en Italie est vécue comme une véritable persécution selon ses propres paroles. Le fisc italien ne le laisse pas tranquille et lui réclame toujours les 40 millions d’euros d’impôts sur le revenu qu’il n’aurait pas réglé lors de son passage du côté de Naples entre 1984 et 1991. «Chaque fois que je mets les pieds en Italie, je me sens persécuté. Chaque fois que je reviens j'éprouve une sensation horrible. J'en ai après le fisc italien, qui me fait me sentir comme un voleur, un tricheur. Mais moi je n'ai jamais rien volé à l'Italie ni aux Italiens. J'ai seulement donné de la joie et du plaisir sur les terrains. Je n'y suis pour rien, je suis la victime, pas le coupable, mais en Italie je suis devenu le symbole de l'évasion fiscale. C'est une injustice.»