Accès direct au contenu

Football - Allemagne - Bundesliga

Arjen Robben pardonne à Ribéry

Robben attend son heure

Le Bayern Munich n’a pas triomphé sur la scène européenne depuis 2001, et espère réctifier le tir dés cette saison après sa défaite la saison passée face à Chelsea. Une ambition continentale que confirme Arjen Robben dans les colonnes de L’Equipe. Le Hollandais situe son équipe juste derrière l’intouchable Barça. « Nous n’avons absolument rien à envier à des équipes telles que le Real Madrid et Manchester United. » Pour remplir les objectifs, il faudra passer sur Arsenal en huitième de finale de Champions league. « Avec le départ de Robin Van Persie, Arsenal a perdu son meilleur joueur, annonce un Robben pas inquiet. Robin a senti qu’à Arsenal ce serait très difficile de gagner des titres, alors qu’à MU c’est plus simple. Nous sommes favoris, même si Arsenal reste une équipe dangereuse, pétrie de qualités. »

« Il faut parfois savoir pardonner »

Au FC Hollywood (surnom donné au Bayern Munich), Arjen Robben est l’une des nombreuses stars dont les égos s’entrechoquent, comme ce fut le cas la saison passée à la mi-temps de la demi-finale aller de Ligue des Champions 2012. Opposé au Real, le Bayern avait vu Ribéry frapper Robben. Sanctionné par son club (50 000 euros d’amende), le Français semble avoir des relations normalisées avec son coéquipier. «C’est sûr que son geste, l’année dernière, m’avait fait mal, surtout psychologiquement. Je n’avais pas compris son attitude, car nous nous étions jusque-là bien entendus. Sur le coup, il m’avait déçu. Dans la vie, il faut parfois savoir pardonner et c’est ce que j'ai fait. »