Accès direct au contenu

Foot - Arsenal

EXCLU : « Wenger c’est le roi de la non-réponse »

Arsène Wenger, Arsenal

Après José Mourinho, les propriétaires Qataris du PSG ont fait d’Arsène Wenger leur priorité de recrutement au poste d’entraîneur. Selon nos informations, ils ont même posé un ultimatum début mars au coach d’Arsenal pour qu’il leur donne rapidement une réponse. Mettre la pression sur Wenger était-ce la bonne stratégie à adopter ?

« Plusieurs fois que les Qataris le sollicitent »

Pour l’agent de joueurs Bruno Satin, cela ne change rien. « Cela n’a aucune emprise. Wenger c’est le roi de la non-réponse et il n’est jamais parti avant la fin d’un contrat. La seule possibilité qu’il aurait de partir ce serait qu’il soit dégagé par Arsenal. Et à un an du terme de son contrat, ça n’arrivera pas même si Arsenal ne gagne pas de trophées. Parce que les actionneurs partagent des profits et des bénéfices chaque année. Et aucun autre manager que Wenger n’est capable de leur faire gagner autant. On est dans le capitalisme pur. Les actionnaires d’Arsenal ils ne sont pas fous, ils préfèrent prendre leur petit chèque. Ca fait déjà plusieurs fois que les Qataris le sollicitent d’une façon ou d’une autre mais il ne leur répondra pas. Il ne sait pas faire. »

Retrouvez l’intégralité du dossier « Doha a-t-il bien géré la question du coach ' » dans Le 10 Sport, disponible depuis jeudi en kiosques.

Antoine Simonneau