Accès direct au contenu

Panne sèche

Anelka le vrai manque

le10sport

Alors que Chelsea a le blues en prévision du départ de Didier Drogba à la CAN, c'est bien la blessure de Nicolas Anelka qui semble porter préjudice aux Blues.

La tradition veut que l'on se rende compte de l'importance d'un homme, et plus spécifiquement d'un joueur, au moment de son absence. Chelsea le découvre à ses dépens, avec la blessure embarrassante de Nicolas Anelka. Le 16 décembre, le numéro 39 des Blues était aligné face à Portsmouth, et débloquait la situation face aux joueurs de Pompey, lançant le succès des siens (2-1). Quelques jours plus tard, touché à la cuisse, Anelka disait adieu à 2009 sur les terrains. Une énorme perte dont Chelsea n'avait peut être pas conscience, ayant une solution de rechange assez crédible en la personne de Salomon Kalou. Oui, mais? En déplacement à West Ham la semaine passée (1-1), puis face à Birmingham lors de ce Boxing Day (0-0), les hommes de Carlo Ancelotti ont fait montre d'un manque d'efficacité flagrant, comptant sur le seul Franck Lampard (sur penalty), pour faire trembler les filets adverses.



A quelques jours de la CAN, où Didier Drogba et Salomon Kalou vont faire faux bond aux Blues, Carlo Ancelotti peut donc se rassurer. Finalement, les Ivoiriens ne sont peut être pas aussi indispensables que notre Frenchie, preuve à l'appui. Ca tombe bien, Anelka, en janvier, sera lui fidèle au poste.